ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



samedi 27 juin 2009

DEUXIEME TEMPS INNSBRUCK

Innsbruck est une ville assez active au plan architectural. Parmi les projets récents, j'ai eu l'occasion de visiter :
- la galerie de l'Hotel de Ville réalisée par l'architecte français Dominique Perraut, avec la participation de Daniel Buren
- la Minibox fabriquée par Holz Box Tirol
- le tremplin de saut à ski du Bergisel, réalisé par Zaha Hadid
- le funiculaire de l'Alpenzoo réalisé également par Zaha Hadid
- les immeubles à loyer modérés du Franz Baumann Weg
- les banques Hypo Tirol et BTV


1/ La galerie de l'Hotel de Ville, architecte Dominique Perraut



DPA décrit le projet d'origine en ces termes :
La ville d’Innsbruck et des investisseurs privés ont imaginé pour le coeur historique de la ville un programme complexe. Il s’agissait de construire un hôtel de ville (7 000m2), tout en conservant l’ancien (11 000m2), de créer une place publique, d’y construire un hôtel, de relier l’ensemble par un réseau de passages et de galeries commerciales (8 000 m2). Ce nouveau morceau de ville s’imbrique et dialogue avec l’ancien et de cette complexité naît une architecture moderne hybride.
En 2001, dans le même îlot, au 8 Anichstrasse, s’ajoute une nouvelle commande, celle d’un immeuble de commerce (680 m2), logements (300 m2) et bureaux (670 m2) inauguré en 2004.


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
L'une des deux tours de l'ensemble architectural.


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
Vue plongeante sur la galerie


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
La galerie commerciale


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
Autre vue de la galerie commerciale


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
Les stuctures d'escalier vues d'en bas.


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
Le toit en verre coloré de Daniel Buren.


Dominique PERRAUT

2/ La Minibox de Holz Box Tirol
Il s'agit d'une mini-habitation en bois prenant la forme d'un cube, perché sur une tour d'ascenseur. Elle contien deux niveaux d'espaces de vie avec un couchage d'une à 4 personnes, une cuisine salle à manger. Cette box a la particularité d'être assemblée très rapidement.
Elle se situe Colingasse en plein centre de la ville d'Innsbruck. Malheureusement on ne peut y accéder sans prendre de rv.


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009

L'équipe de Holz Box Tirol

3/ Les immeubles à loyers modérés de Franz Baumann Weg
Ils se situent à la périphérie d'Innsbruck vers Kranebitten. Ils ont été réalisés par Baumschlager et Eberle. Il s'agit d'un ensemble de 6 blocs comprenant 298 logements hébergeant plus de 1000 personnes. Ils sont alimentés par chauffage solaire, partiellement. Chaque section de la façade peut être fermée de manière indépendante.

(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009
4/ Le tremplin de saut à ski du Bergisel de Zaha Hadid
Cet édifice intrigant et finalement assez rare se compose d'un pont, d'une tour et d'un complexe avec terrasse, café-restaurant et lieux réservés spécifiquement aux athlètes de la discipline.
Voici ce qu'en disent les sites locaux :
"La nouvelle plateforme de départ du traditionnel tremplin du Bergisel est un haut lieu architectonique au cœur des Alpes. Avec la piste d’élan construite comme un pont, la tour, en hauteur, et la tête de la tour, une construction métallique, le tremplin de saut à ski du Bergisel réunit toutes les branches de l'architecture. Nous devons ce chef-d’œuvre architectonique à l’architecte irakienne Zaha Hadid. L’installation de saut à ski, nouvellement conçue et la plus moderne au monde, attire des athlètes et touristes venus du monde entier dans l’arène olympique historique."


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009, Bergisel

(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009, Bergisel

L'architecte Zaha Hadid a également réalisé le funiculaire qui constitue le pendant du tremplin sur l'autre flanc de la vallée.
Avec mon ami Helmut, nous sommes montés dans le funiculaire à la station du Palais des congrès, puis nous avons continué jusqu'au terminus du parc Nord, en passant par la station de l'Alpenzoo.
Les structures des stations sont toutes différentes. Les matériaux utilisés sont le béton et le verre, un verre de couleur blanche qui rappelle la neige des glaciers, les formes sont onduleuses, il n'y a aucune droite, aucune arrête. C'est l'univers de la neige et des montagnes qui est omniprésent.
En même temps, on ne peut s'empêcher de penser au Bergisel, présent dans le lointain, il existe entre les deux projets architecturaux une sorte de résonance. Tout cela est très réussi. espérons seulement que les effets du temps ne seront pas visibles trop rapidement!




Zaha Hadid est née le 31 octobre 1950 à Bagdad, en Irak. Elle étudie les mathématiques à l'université américaine de Beyrouth puis l'architecture à l’Architectural Association School of Architecture de Londres. Après l'obtention de son diplôme, elle travaille à l'Office for Metropolitan Architecture (OMA) avec Rem Koolhaas avant de créer sa propre agence à Londres en 1980. Durant les années 1980, elle enseigne aussi à la Architectural Association School of Architecture, puis dans les plus prestigieuses institutions internationales. Son style se caractérise par une prédilection pour les entrelacs de lignes tendues et de courbes, les angles aigus, les plans superposés, qui donnent à ses créations complexité et légèreté. Elle est la première femme à obtenir le prix Pritzker en 2004. En 2007, elle est classée comme la 68e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes. Actuellement, elle est professeur à l'Université des Arts Appliqués de Vienne en Autriche. En 2006, une rétrospective de son œuvre a eu lieu au Guggenheim de New York. Elle est le deuxième architecte à avoir bénéficié de cet honneur après Frank Gehry. La même année, elle reçoit un titre honorifique de l'Université américaine de Beyrouth. Le cabinet de design architectural - Zaha Hadid Architects - compte désormais 250 personnes, avec un siège situé à Londres.


Zaha HADID, prix Pritzker 2004
Quant aux deux banques visitées, voici quelques photos et commentaires :

- le siège de la BTV

(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009. - La BTV

The head office of BTV (Bank for Tirol and Vorarlberg), which was built according to plans by Heinz Tesar, is more than just a bank building. The BTV Town Forum was not only built as representative head office and open space for customer care, but it was built to fulfil other tasks: it was erected at a corner of the town centre, which up to then was mostly passed carelessly. The crossing from Sparkassenplatz square to Gilmstraße road was dominated by the underground garage. The square in front of the building was included in the plans for the building. The garage was relocated and the square that smoothly merges into Sparkassenplatz square was covered with granite. The terraces of Café Central and Restaurant Sitzwohl complete the urban picture. This exceptional example of an architectural sculpture can be seen from far: from the outside the building is a composition of interlocking cuboids, in the windows of which the mountains and the sky are reflected. Inside a central 20m-high hall with harmonious square and circular forms, with light and shadow opens up. Even the figures indicating the floor are artistic: each detail has been taken care of. The photo gallery and the concert hall in the ground floor are further proof that art & architecture go hand in hand. The successful realization of this project was rightly awarded with the Award for New Buildings in Tirol.
- Le siège de la Banque Hypo Tirol
Since July 2008 the head office of Hypo Tirol Bank has presented itself as glass palace with flexible façade protection.For many years the Hypo Tirol Bank had been accommodated in a corner house of Boznerplatz square and Meranerstraße road. In 2006 it was put down and replaced by a new glass building planned by the architects Schlögl & Süß. The 7-floor high building, the lower five floors of which make a gentle bend around the corner, features sun protection segments at its eastern side. Depending on the position of the sun the segments can be closed or opened. These open or closed segments reflect the openness and discretion granted to its customers.
On the northern side the sun protection elements are fixed and form a regular pattern around façade. The glass ground floor and first floor have been erected around a spacious hall, the three floors above are also customer care areas and also feature a private restaurant and a cafeteria. The conference hall on the 6th floor is the highlight of the building. It is a floating square of concrete, metal and glass on top of the Hypo head quarters.


(c) G. Morin, Innsbruck, juin 2009. Hypo Tirol head office.

3 commentaires:

  1. Merci gérard pour cette ballade autrichienne ! On est loin des grands chalets en bois aux balcons débordant de géraniums joufflus ! Je ne connaissais pas le projet de Perrault. Tu as du lire mes commentaires sur la Cour Européenne de Justice du Luxembourg. Perrault a une forme fétiche : le rectangle de verre vertical avec un rapport L/l d'environ 5 (j'en reparlerai avec son chef d'agence que je connais ; il faudra que je creuse). De nombreux architectes ont des formes fétiches : Patrick Berger (la "canopée" des halles) avant cette canopée travaillait souvent ses projets sous la forme d'un tabouret bas et allongé ; F. Hammoutène a souvent fait référence à un disque un peu épais (boîte de camembert) ; Jean Nouvel (avant le Quai Branly)était plutôt dans le rectangle horizontal dans un rappport de 3 env. intégré dans une trame orthonormée (voir la fondation Cartier); de Portzamparc recourt fréquemment au trapèze (notamment pour les ouvertures) ; sans parler de Meier qui fonde tout son projet sur le carré blanc de 90x90 ! ; Kengo Kuma a une prédilection pour le bâton (de bambou de préférence et dans des séries alignées), ... Zumthor n'a pas ce type de '"tics"...on en reparlera

    RépondreSupprimer
  2. J'ai oublié, au sujet de Zaha Hadid, je m'étais amusé à relever dans une revue un texte bouffie de connerie que je te livre :
    «(...) La composition au dynamisme intrinsèque des volumes qui dissolvent la typologie classique de la tour et du podium en un ensemble intégré lui confère son caractère fluide. L'édifice tire parti de la déclivité pour redessiner le paysage, afin de maximiser la fluidité entre le nouveau campus et le forum (...)»

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement ce commentaire est lumineux !
    Evidemment lorsque je suis rentré at home je me suis précipité sur les "100 Contemporary architects" et là j'ai appris beaucoup de choses intéressantes sur Zaha et ses collègues.
    Et tu ne me croiras pas, mais je suis très fier d'avoir identifié à l'oeil nu l'architecte de la Pinacothèque moderne à Munich. En fait j'avais l'impression de déjà vu, avec les colonnes très fines et légères qui se situent à l'entrée de l'édifice et la configuration d'ensemble du bâtiment. Je me souvenais bien des deux bâtiments voisins du Reichtag à Berlin d'un côté et de l'autre de la Spree.
    Voyez Cher Professeur, vos leçons commencent à produire quelque effet.

    RépondreSupprimer