ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



mardi 21 septembre 2010

POEME LU LORS DE MA VISITE A LA MAISON DES ESCLAVES AU TOGO

Dans les méandres du passé,

Hier, mon âme a voyagé.
Avec mes frères, j’ai retrouvé
la case où nos larmes ont coulé.


C’était une bien jolie maison,
pour des milliers une prison,
le point de départ des galères
qui tout droit menaient à l’enfer.


Dans la cave je suis descendue,
mais cette fois, je suis revenue.
Puis vers la mer, j’ai marché.
Pas de bateau pour embarquer.


Si des blancs nous ont fait souffrir,
il faut aussi, je dois le dire,
ne pas oublier que des noirs,
pour de l’argent, pour des miroirs,
pour un royaume un peu plus grand
ont vendu leurs frères, leurs enfants.
Dans un beau piège, ils sont tombés.
Faut’ il encore le reprocher ?


Aujourd’hui, mon cœur apaisé
vers l’avenir va se tourner.
Pardonner n’est pas oublier,
mais de « vivre avec », accepter.


Il me fallait faire ce voyage
pour apporter mon témoignage.
Chaque être humain doit travailler
Toute sa vie à s’améliorer.


Pour trouver la sérénité,
il me reste encore c’est vrai,
tant de chemin à parcourir.
Je n’ai pas fini de grandir.


Béatrice PIERRU PAQUIS
 
Dans un prochain article je parlerai de ma visite de la Maison des Esclaves à Agbodrafo, ex Porto Seguro.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire