ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



dimanche 16 octobre 2011

"LE RABAISSEMENT" DE PHILIP ROTH





Le mot "rabaissement" (The Humbling en anglais) veut dire : dévalorisation, diminution ou encore humiliation. En français, je trouve ce titre très laid.
On comprend d'emblée que le trentième roman de Philip Roth ne sera pas réjouissant. Une nouvelle fois l'écrivain met en effet en scène la situation d'un homme vieillissant. Sa situation en fait. Il décrit avec ironie les derniers soubresauts d'un  grand acteur de théâtre déchu qui, entraîné par le courant fougueux, tente d'attraper une dernière branche avant de sombrer dans les eaux tumultueuses de la chute ultime.
Cette dernière branche, c'est Pegeen, une lesbienne d'une quarantaine d'années qui a été lâchée par sa première partenaire, qui s'est transformée en homme, et qui a rompu avec la seconde précisément pour établir une relation amoureuse avec Axler, un acteur de soixante-cinq ans qui a connu la célébrité mais qui ne peut plus jouer au théâtre et qui a été soigné en hôpital psychiatrique à la suite du décès de sa femme.
La subtilité de Roth réside dans la description de la relation déséquilibrée entre Pegeen et Axler. L'un comme l'autre sont des êtres décalés qui éprouvent un désir hésitant l'un pour l'autre. Ce désir évolue au fil du temps et se transforme bientôt en expériences sexuelles, à deux, puis à trois avec utilisation de sex-toys en tous genres...
Très vite, dès le début de la relation, Axler est rongé par le doute, malgré les apparentes certitudes de Pegeen. Axler, en acteur qu'il est, fonctionne à l'intuition, il a en plus pour lui l'expérience et il a la prescience de ce qui arrivera... Néanmoins, il joue le jeu jusqu'à imaginer faire un enfant à Pegeen. La réalité sera bien différente... à vous de découvrir la suite !
En arrière-plan Roth décrit avec finesse et justesse la pression sociale exercée par les parents de Pegeen, gens médiocres préfabriqués à coups de morale manichéenne qui s'immiscent en permanence dans la vie de leur fille de quarante ans. Il peint également avec réalisme et ironie, la pression psychologique haineuse et violente exercée à tous les instants par la dernière amante déchue de Pegeen, Victoria, une rousse flamboyante que le désespoir et l'humiliation transforment en folle furieuse.
Comme dans "Exit le fantôme", l'aventure sexuelle et amoureuse avec Pegeen vient se greffer sur la vie finissante d'un sexagénaire qui ne croit plus en lui-même. Dernier jeu de rôle avant la fin !
Ce livre avec "Un Homme", "Indignation" et "Nemesis" (non encore traduit en français) fait partie de la série "Nemesis". Quatre romans dont le thème est la vieillesse et la mort.
Un roman qui m'a touché et qui confirme que Roth est un écrivain de tout premier plan.

Pour un commentaire plus fourni, voir mon blog http://livreapart.over-blog.com/

2 commentaires:

  1. "Le mot "rabaissement" (The Humbling en anglais) veut dire : dévalorisation, diminution ou encore humiliation. En français, je trouve ce titre très laid." C'est vrai. Je suis allée consulter le dictionnaire pour chercher un autre mot pour le remplacer. Je n'en ai pas trouvé.

    RépondreSupprimer
  2. Merci MI pour ton message et ta recherche. Je suis très content d'avoir de tes nouvelles.
    A bientôt sur nos blogs respectifs.
    GERARD

    RépondreSupprimer