ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



samedi 22 novembre 2008

De la légèreté... en littérature

Je viens de lire quelques lignes d'Italo Calvino sur la légèreté dans la littérature.
Cela ne correspond pas exactement à l'idée que je me fais de la légèreté, comme caractéristique d'un rapport au monde. Mais c'est très riche. Ma question : cette approche peut-elle être transposable à d'autres domaines artistiques, à l'architecture par exemple ?
Deux phrases extraites des Leçons américaines en Poche, p 19 :
"Le plus souvent mon intervention s'est traduite par une soustraction de poids; je me suis efforcé d'ôter du poids tantôt aux figures humaines, tantôt aux corps célestes, tantôt aux cités; je me suis efforcé surtout, d'ôter du poids à la structure du récit et au langage."..." Je n'ai pas tardé à m'apercevoir qu'entre les faits vécus, censés me fournir une matière première, et une écriture que je voulais agile, nerveuse, tranchante, un écart se creusait que j'avais de plus en plus de peine à surmonter. Peut-être n'ai-je découvert qu'alors la pesanteur, l'inertie et l'opacité du monde: qualités qui empoissent immédiatement l'écriture, si l'on ne trouve pas le moyen de s'en défaire..."
J'attends vos commentaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire