ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 1 juillet 2011

ARRIVEE A BEIJING : UNE AUTRE PLANETE

Ce qui m'a d'abord surpris à Beijing c'est l'immensité de la ville et la taille de ses infrastructures. Je ne m'attendais pas à cela à la descente de l'avion.
5 rings (périphériques) des flots ininterrompus de voitures, le tout dans une nuage de pollution et de brume qui vous prend à la gorge.


(c) G. Morin, Beijing 2011, regard depuis le taxi

Depuis le taxi je jette un regard ébahi sur les milliers et les milliers d'immeubles où s'entassent populations expatriées et employés. La norme se situe à 20 étages à peu près.

(c) G. Morin, Beijing 2011, le long du ring, immeuble IBM

Je passe à toute allure devant l'immeuble IBM et à côté du stade olympique, vision furtive et futuriste.


(c) G. Morin, Beijing 2011, depuis le ring, vue sur le nid d'oiseau

Je me retrouve dans un hotel tout neuf, dans un quartier tout neuf, avec des immeubles tout neufs et un centre commercial tout neuf.
Je demande un peu de temps pour reprendre mon souffle.


(c) G. Morin, Beijing 2011, Wansha, quartier à l'ouest de la ville

1 commentaire:

  1. Je viens de passer un excellent moment à visionner tes photos et si j'en crois celle où tu poses avec une Marilyn de pierre, tu as passé de bons moments à les prendre! Quand on n'est jamais allé en Chine, on a vraiment du mal à réaliser l'immensité.

    RépondreSupprimer