ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 25 novembre 2011

VIRGINIA WOOLF : "VOYAGE AU PHARE"




C'est un beau roman, je dirais même un grand roman qu'a publié Virginia Woolf en 1927 à New York et à Londres en même temps.
Elle même considérait que c'était son meilleur roman.
Ce livre m'a permis de découvrir l'univers de cette fameuse Virginia.

"Le Phare" est d'abord un roman qui exprime toute la sensibilité féminine et qui la revendique, à une époque où les hommes étaient bien plus omniprésents et dominants que dans la société actuelle.
C'est aussi un livre sur les mystères des relations entre les membres d'une même famille, les parents, les enfants, les amis aussi dans maison située en Ecosse, sur l'île de Skye, en bord de mer.
Mais la difficulté pour l'artiste, pour l'écrivain, comme pour le peintre, symbolysé par le personnage de Lily Brescoe dans le livre, c'est précisément de saisir l'instant dans sa complexité, dans sa diversité dans sa lumière et de le retranscrire.
C'est aussi de chercher à comprendre ce qui animent ces êtres dans leurs relations. La puissance de leurs sentiments, l'attrait irrésistible des uns sur les autres, la haîne farouche d'un fils envers son père, l'apparente intimité d'un mari et d'une femme et au final ce besoin de distance, ce besoin d'une autre vie qui peut permettre d'échapper à son destin tels que les autres l'imaginent, tels que les autres vous l'imposent.
Enfin, pour moi, c'est un livre sur la domination et sur les mécaniques qu'elle met en oeuvre dans l'intimité de chaque personnage. Domination par l'autorité, domination par la séduction, domination par l'admiration, mais domnation toujours et à chaque instant.

Un roman très original dans sa forme, une quasi absence d'intrigue, des descriptions fugitives faites de petites touches, des gestes qui sont apparences... C'est le monde de Virginia, un monde parfois difficilement accessible, mais un monde où l'artiste, l'écrivain, le poète est un vrai créateur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire