ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 2 novembre 2012

TRANSVERSALITE LITTERAIRE : INCROYABLE ! GAUDE, QUIGNARD ET... MO YAN

A la suite des deux livres déjà cités dans l'article précédent et qui font référence aux "tours du silence" dans lesquels les oiseaux de proie viennent dépecer les cadavres, je tombe sur ces phrases dans le truculent livre de nouvelles de MO YAN (le dernier prix Nobel de littérature) :
 
Selon lui, toutes les formes de funérailles étaient une agression brutale de l'homme contre la nature et, si l'enterrement était arriéré, la crémation n'était pas pour autant avancée. Il fallait un four, une urne pour les cendres, un columbarium c'était encore plus enquiquinant qu'un enterrement. S'il fallait comparer, disait-il, c'étaient encore les funérailles à ciel ouvert des Tibétains qui correspondaient le mieux aux intentions de Dieu, même si elles présentaient des inconvénients. Les tigres, au moins, n'avaient pas besoin qu'on leur hache menu la viande. En fait, les vautours n'avaient nul besoin du funèbre travail des moines. "Si j'ai le choix, j'irai mourir dans la forêt primitive, pour que mon corps réintègre aussi vite que possible le cycle de la nature. Pendant que les gens morts en même temps que moi seront en train de pourrir et d'empester au fond de leur cercueil, je serai déjà en train de gambader ou de planer dans les airs."
 
in "Le veau et le coureur de fond", Mo Yan, édit. du Seuil p 156.
 
Que déduire de tout cela (en plus le jour des morts !) ?
Qu'il existe des coïncidences, pourquoi pas ?
Que l'esprit du lecteur est plus sensibilisé à des idées qui l'ont frappé dans un livre et sur lesquelles il exerce une vigilance accrue ?
Que l'intuition peut nous guider insconsciemment à lire des livres dans lesquels les mêmes thèmes sont évoqués ?
Se poser des questions, n'est ce pas l'essentiel ?
Quant aux réponses : peu importe !
Toutes les suppositions sont possibles !

1 commentaire:

  1. Il y a 2 conceptions totalement différentes de "l'avenir" des morts. L'une consiste à placer le corps du défunt dans une situation qui permette à son âme ou son esprit d'être emporté (physiquement) par des oiseaux vers le ciel (domaine des dieux), l'autre à enfouir le corps dans la terre nourricière de laquelle il est issu. Mais dans ce dernier cas, il ne s'agit que d'une étape du processus qui doit conduire l'esprit du défunt vers un ailleurs (image du ciel également) non par une action physique, mais par le truchement d'une force supérieure, d'essence spirituelle.
    C'est pas mal non plus !

    RépondreSupprimer