ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



jeudi 11 décembre 2008

Bonaparte et l'Egypte, exposition à l'Institut du Monde Arabe

J'ai eu l'occasion de visiter cette exposition avec un groupe de l'association des amis de l'Ecole du Louvre et une conférencière talentueuse.
Points forts :
- une exposition qui montre, mais aussi et surtout qui explique
- une exposition qui nous fait vivre le choc culturel résultant de la rencontre entre deux cultures
- des pièces particulièrement bien choisies pour illustrer les différentes thèmes qui se succèdent.
- des hommes qui ont beaucoup compté (c'est le cas de le dire) pour le succès scientifique de l'expédition : Nicolas Jacques Conté, Vivant Denon, Monge, Berthollet et bien d'autres... avec comme résultat la Description de l'Egypte... impressionnant ! Un Champollion qui découvre... à distance le secret des hiéoglyphes.
- un Bonaparte en réussite (bataille des Pyramides), mais aussi en échec, qui commet de graves fautes (flotte française coulée à Aboukir), un Bonaparte qui laisse ses hommes dans une situation très difficile sous la houlette de Kleber, puis de Menou.
- le mythe Bonaparte en train de se construire : 29 ans, les plus grands savants, deux victoires militaires (les échecs sont gommés), l'opportunité offerte à 50 000 hommes de quitter l'Europe pour se frotter au soleil antique de la terre des dieux, le retour en vainqueur et la suite qui va s'enchaîner..
- enfin une exposition à taille humaine, le parcours se fait en deux heures en moyenne

Très peu de points faibles :
- la société égyptienne est présentée à travers le regard des Français essentiellement, même si des extraits de la presse britannique relativisent les succès de la campagne
- l'aspect scientifique aurait pu être développé
- la dernière partie de l'exposition consacrée à l'indépendance de l'Egypte de Mehmet Ali est moins passionnante et se rattache mal au thème général.

A ne pas manquer : les fabuleux dessins de Conté (l'homme des crayons de papier), les deux tableaux des batailles de Bonaparte, la salle sur l'expédition scientifique...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire