ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 4 septembre 2009

PASSE, PRESENT, IMAGE ET REMEMORISATION



Je regarde cette photo de Venise avec en premier plan le palais des Doges, le clocher de San Marco et le quai donnant sur la lagune.
Cette photo sert de papier peint sur le bureau de mon PC. A chaque fois que j'ouvre Windows, elle apparaît en plein écran avec de multiples détails. Elle me fascine. Les détails sont en effet d'une précision incroyable, je peux observer tous les éléments de manière approfondie. Et je suis totalement étonné. J'ai l'impression de pénétrer par effraction dans un moment de la vie du monde. Rien ne bouge, tout est là, tout est figé.
Et je me dis que cette photo n'a aucune réalité aujourd'hui, en dehors d'elle-même.
Et pourtant, dans ma mémoire elle active les souvenirs d'un moment vécu, peut-être plusieurs, à des intervalles de temps très différents.
Sur cette photo, il y a des gens, des palais, des gondoles et des vapeurs, le ciel et l'eau agitée par de petites vagues nerveuses. Les couleurs ont des nuances infinies sous l'effet d'une lumière toute vénitienne.
La réalité saisie, n'a jamais été "réelle" que pendant un dixième de seconde.
Ensuite, l'image de cette réalité s'est substituée à elle, elle est devenue un objet autonome, sans aucun lien avec la réalité qu'il fixe. Elle devient objet d'une nouvelle réalité.
Ainsi le présent de chaque jour nouveau fait apparaître l'image numérique d'une réalité passée extrêmement fuyante. Dans mon présent d'aujourd'hui, elle est en quelque sorte une fenêtre ouverte sur un souvenir(s) qui n' a plus rien à voir avec la réalité passée. Le lien se fait par l'intermédiaire de ma perception immédiate et par lle jeu de ma mémoire.
Je suis émerveillé par cette conjugaison de l'espace, du temps et de la lumière et aussi par le génie humain qui sait faire des arrêts sur image de la réalité du monde, transformant ainsi une image numérique en objet totalement autonome, se suffisant à lui-même.
L'image est en quelque sorte une seconde création du réel. Mais cette re-création, si elle exclut celui qui la regarde du champ de la réalité passée (puisqu'elle nous la montre sans lui donner de vie), nous réintègre pleinement dans la réalité d'aujourd'hui en se transformant en objet. C'est tout simplement magique. Le présent a l'illusion d'avaler le passé sans lui redonner vie, mais ce faisant il fait du passé un objet inanimé qui s'intègre dans la réalité que nous vivons en ce moment.
Je ne sais pas si j'ai été clair, mais je suis très sincèrement émerveillé par ce que l'homme est capable de faire en combinant la technologie, ses facultés de perception et ses facultés de mémorisation.

1 commentaire:

  1. Gérard, tu as été très clair : c'est une photo de Venise, tu l'as prise forcément dans un temps précédent le temps présent, elle te fascine par sa beauté, tu es en admiration également devant le génie humain et elle te sert de papier peint.
    (te vexe pas : je rigole !)
    Ca fait plaisir d'écrire non ?

    RépondreSupprimer