ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 15 avril 2011

L'ESSENCE DU BLUES

Ce matin je roulais en voiture dans Paris en écoutant TSF Jazz, une de mes radios favorites. On parlait de Simone de Beauvoir (disparue il y a 25 ans) et de son rapport au jazz.
Elle appréciait particulièrement Bessie Smith. Bouteiller, l'animateur de l'émission, passa un morceau de blues chanté par Bessie Smith "Nobody Knows You When You're Down And Out" (1929). En écoutant cette femme, j'ai eu le sentiment que le blues permettait de rendre universel, ou presque, une émotion particulière éprouvée par un homme ou une femme dans sa vie difficile de tous les jours. La transposition du sentiment profond d'un mal de vivre dans un code musical commun à une communauté, à un peuple, à tous ceux qui aiment cette musique rend possible le partage de cette émotion. C'est le code musical qui offre cette possibilité. Encore faut-il que le blues en question soit interprété de telle sorte que la souffrance transparaisse derrière les paroles et le rythme lancinant de cette musique venue du fond des tripes. Avec Bessie Smith le partage de l'émotion est une évidence. Lorsque le même blues est interprété par Carla Bruni par exemple, c'est peut-être "nickel" sur le plan musical, mais il ne se passe rien, absolument rien, car il n'y a pas de vécu derrière.
C'est ce qui faisait aussi la différence entre Piaf et les autres.
Rien n'est plus émouvant que la vérité profonde du vécu, de la souffrance ou de l'amour qui s'exprime par la musique et par l'interprète.

N'est-ce pas le rôle extraordinaire de la musique de démultiplier une émotion qui a été unique et de faire en sorte qu'elle soit partagée par le plus grand nombre, parfois à travers les siècles ? La musique c'est certainement le mode d'expression et de communication le plus "humain" qui soit.
Tout compte fait on peut étendre cette remarque à l'ensemble de la création artistique ou peut-être pas.
Ce qui est déterminant dans le blues, c'est l'émotion!
Musique vivante, musique incarnée, musique codée, paroles à double sens.


Pour écouter la voix inoubliable de Bessie, cliquez sur le lien ci-après (Loi Hadopi oblige!).

http://youtu.be/6MzU8xM99Uo


Les paroles de Nobody knows...

Once I lived the life

of a millionaire
Spending my money
Oh I didn't care
Taking my friends out
For a mighty good time
Oh we'd drink that good gin
Champagne and wine

But oh just as soon
As my money got low
I couldn't find nobody
And I had no place to go
And if I ever get my hands
On a dollar again
I'm gonna hold on
Till the eagle wins
Cause I found out

Nobody wants you
When you're down and out
Nobody wants you
When you're down and out

Lord have mercy

Yeah, yeah, now listen
Now in your pocket
There's not one penny
And all of them good friends
You found out you haven't got any
Nobody come around
But the landlord and the taxman
Your ex-wife who says
She wants more alimony
Then there's a knock on the door
And it's a woman you don't know
Says she's having your baby
She'll walk on in

But oh just as soon
as the money roll in
Here they all come sayings
That they're you're long lost friends
But if I ever get my hands
On a dollar again
I believe, I believe I'll hold on
Till the eagle wins
Cause I found out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody wants you
When you're down and out

Nobody, nobody, nobody

2 commentaires:

  1. Magnifiquement dit , Merci!
    un pianiste

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre commentaire, j'y attache d'autant plus d'importance qu'il a été rédigé par un musicien.

    RépondreSupprimer