ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 3 juin 2011

"PLANETE CHINOISE" de François HAUTER

Je n'ai pas l'habitude de lire François Hauter car je ne lis pas le Figaro.
La démarche suivie par l'auteur de "Planète chinoise" est à la fois originale et intéressante.
Il s'agit d'enquêter sur les "avancées" commerciales de la Chine et des Chinois dans le monde.
Il ne fait pas de doute que le régime chinois est totalitaire. Le parti communiste est tout puissant, mais s'il veut tenir longtemps il est condamné à maintenir la croissance économique actuelle. Depuis Deng, il s'est ouvert au monde et au commerce tous azimuts, tout en conservant sa poigne de fer.
La Chine a besoin des autres pays du monde pour vivre, pour alimenter ses usines en matières premières, pour amasser des richesses et ce besoin se traduit par un développement tentaculaire dans la finance et dans le commerce mondial.
Hauter dresse une esquisse de cartographie de la présence chinoise et des réactions des pays qui commercent avec Pékin. Il décrit la manière dont les Chinois sont perçus dans différents lieux de la planète et comment ils confortent peu à peu leur puissance en construisant des infrastructures dans les pays en voie de développement, en "soignant" particulièrement des dirigeants corrompus sans exiger de contrepartie politique et en achetant au prix du marché les matières premières dont les cours flambent sous la pression de la demande mondiale. 
Ce faisant, l'appétit des Chinois génère des catastrophes écologiques, notamment en Afrique, mais il est bien connu que ceux qui sont dans le besoin (les Etats et les hommes) ne se soucient pas du long terme.
A noter qu'il est essentiel de faire la différence entre les Chinois expatriés qui ont quitté la Chine pour des raisons politiques ou pour tout simplement vivre en démocratie et les Chinois qui sont en mission à l'étranger mandatés par l'Etat ou par les entreprises. Ce que fait d'ailleurs Hauter avec clarté.

J'avoue avoir de nombreuses réserves à faire sur certains passages du livre, et cela alors même que je ne connais ni la Chine ni des Chinois, mais j'ai beaucoup appris sur les causes et les conséquences de cette expansion néconomique et financière infernale, dont on parle peu, compte tenu de la discrétion et du goût du secret des Chinois.
Il suffit de se rendre en Afrique, en Algérie ou dans les pays subsahariens pour mesurer les effets concrets de la puissance financière et commerciale chinoise. J'ai pu les mesurer de visu.
Bien entendu cela ne dédouane nullement les pays occidentaux de leur politique coloniale passée et actuelle, il faut néanmoins reconnaître que la Chine va vite, très vite dans Sa conquête du monde.
Plus dûr sera le réveil de ceux qui se sont jetés dans les filets de l'Empire du Milieu sans clairvoyance, fascinés par les gains immédiats et par un très illusoire échange "gagnant-gagnant".

"La guerre et le commerce ne sont que deux moyens différents d'arriver au même but : celui de posséder ce que l'on désire."
Benjamin Constant (cité par l'auteur)

Ce que je retiens de ce livre c'est l'écart existant entre la prise de conscience tardive de ceux qui s'interrogent sur les effets de la croissance économique incontrôlée et les efforts délibérés de la Chine pour aller toujours plus vite et toujours plus loin jusqu'aux limites extrèmes de la viabilité du système économique et financier mondial.
Quoi qu'il arrive, il y aura de plus en plus de victimes : les pays en développement qui auront gaspillé leurs richesses naturelles, les pays industrialisés qui auront vendu tout ce qu'il y avait de vendable chez eux, y compris leurs ingénieurs et leur savoir-faire le plus avancé.
Une seule alternative : changer de modèle économique, mais les Etats-Unis et la Chine sont-ils prêts à cela ?
Les peuples eux-mêmes auront leur mot à dire et c'est peut-être à ce niveau qu'interviendra le grand changement. Les prémices se font sentir aujourd'hui dans le bassin méditerranéen !
A quand l'avènement d'une vraie démocratie mondiale, gage de maîtrise des flux économiques et financiers et protectrice du patrimoine de la planète ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire