ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



dimanche 20 novembre 2011

HONK OU LES RAVAGES AU QUOTIDIEN DE LA PEINE DE MORT





Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce film c'est qu'il me laisse libre de mon jugement. C'est un document au sens propre du terme et je l'ai pris comme tel.
Ce qu'il nous apporte c'est d'abord un contact avec la réalité de l'Amérique profonde, celle de la classe moyenne la moins aisée, celle des petites gens des Etats du Texas, de l'Oklahoma ou de l'Utah. Dans ce film, on ne trouve ni hommes politiques, ni grands avocats, ni philosophes, ni militants abolitionnistes (à une exception).
La peine de mort est vue depuis le quotidien des gens qui ont à la subir. Et la j'ai eu l'impression de découvrir un monde qui se situe à l'opposé de ce que l'on nous montre habituellement de l'Amérique ... New York,... la Californie ou encore Washington.
Pour moi qui ne connaît pas cette Amérique profonde, cela a été une révélation, un peu effrayante quand même.
A l'évidence, tous ces gens font partie de cette Amérique qui souffre, celle qui est victime du chômage, de la violence et qui se réfugie dans des valeurs héritées de l'histoire récente ou de la religion. Et en même temps chacun a sa propre vérité, celle qui émerge de manière émouvante dans le film.
Pour une grande partie de ces personnes, la peine de mort incarne la loi du talion. Mais "la loi, c'est la loi" comme dirait l'autre. Et la loi doit être appliquée quoi qu'il en coûte aux uns et aux autres. On connaît l'importance du respect de la loi aux Etats-Unis.
Cela n'empêche pas chez certains une certaine lucidité, voire une certaine empathie. Certains membres de la famille d'un condamné se sont rapprochés de la famille des victimes.
Evidemment, l'un des problèmes majeurs de la peine de mort c'est lorsque les Etats appliquent cette peine à des personnes qui se révèlent ensuite innocentes.
Mais, certains ont réponse à tout, comme le dit le prédicateur qu'on voit un moment dans le film, quand on fait la guerre pour défendre la liberté, on est aussi amené à tuer des innocents. C'est la règle du jeu. Avec la peine de mort c'est pareil. L'erreur judiciaire ne doit pas remettre pas en cause le bien fondé de la loi !
A fortiori, lorsque la culpabilité du condamné est avérée, il faut appliquer la loi et exécuter la sentence. Il a semé la violence, il récolte la violence. Cela ne signifie pas que ceux qui exécutent la sentence le font avec conviction et enthousiasme.
Dans la plupart des Etats non abolitionnistes, pour faciliter le travail des bourreaux, on utilise des méthodes chirurgicales. On injecte différentes sortes de poison dans le sang du condamné. Mais il faut quand même 8 minutes pour que le condamné meure devant les yeux de sa famille.
Alors que penser de tout cela ?
Le film nous apporte beaucoup d'éléments pour comprendre et pour débattre. A l'évidence, la peine de mort n'est pas la solution à la criminalité. La torture institutionnalisée qui consiste à faire attendre un condamné pendant 20 ans dans une cellule de 6m2 la sentence de mort est peut être pire que la peine.
Certes la société doit punir les criminels, mais la punition ne doit pas masquer une vengeance. La peine de mort ne devrait plus exister dans aucun des Etats du monde, c'est une question d'éthique et tout simplement d'humanité.
 Bravo pour cet excellent film qui montre parfaitement ce que le cinéma peut apporter aux débats de société.
Les images sont d'une belle qualité et leur enchaînement donne le rythme et la respiration nécessaires pour que le film nous imprègne et nous fasse réagir dans notre fort intérieur.

Allez voir HONK, un film d'Arnaud Gaillard et de Florent Vassault !
Le film est distribué dans deux salles de cinéma seulement à Paris.
A quand d'autres films de ce type sur les grands sujets de société ?
A voir aussi le film "Un moment de la vie de Hank Skinner" de Feldmann sur un condamné à mort en sursis au Texas qui est marie à une française.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire