ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



vendredi 9 mars 2012

L'AVENIR DE L'ART ?

Interview de François Dagonnet Professeur de philosophie, docteur en médecine et neuropsychiatre recueillie par Gilles Behnam


B.B. : L’art contemporain n’a-t-il pas épuisé toutes les variantes de la plasticité? Comment pourrait-on sortir de cette clôture et comment voyez-vous les artistes et les œuvres à venir ?

F. D. : Il y a un domaine artistique qui est conducteur, le domaine musical. Il a connu la même révolte, la même frénésie que l’art plastique. Il s’est par exemple intéressé aux séries, aux bruits etc. Mais aujourd’hui il va d’abord pouvoir tabler sur les machines, l’art des ordinateurs, de la pixellisation. Il y a eu d’abord l’art de la reproduction, puis celui de la présence. Aujourd’hui il y a l’art du réalisable, ou si l’on veut du virtuel. On fabrique des mondes imaginaires et ce vers quoi l’on va, c’est le monde même que l’on va produire et qui n’est préférable à rien sinon à sa virtualité indéfinie. Donc l’art des ordinateurs, moi j’y crois, mais ne me demandez pas trop de définir ce qui n’est pas encore. Je le vois seulement poindre, et je reconnais avec vous que celui dont nous avons parlé est sur la fin, qu’il agonise, et que l’artiste moderne va s’en séparer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire