ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



samedi 30 juin 2012

L'URGENCE ET LA PATIENCE DE JEAN PHILIPPE TOUSSAINT

Il s'agit d'un opuscule sur " l'écriture " selon Toussaint.
J'aime bien cet écrivain, particulièrement son style. Là j'ai été plutôt déçu par la substance du livre. Sur onze chapitres seuls deux présentent de l'intérêt. Je ne parlerai ici que de celui intitulé " l'urgence et la patience".
"J'aime me représenter le livre comme une ligne. J'aime cette abstraction où la littérature rejoint la musique et où la ligne du livre ondule, monte descend, au gré de pures questions de rythme. Il y a parfois une contradiction entre le désir que j'ai d'écrire des phrases qui peuvent durer, qui sont proches de l'aphorisme et la nécessité que de telles phrases n'arrêtent pas la lecture, ne la freinent même pas. Il faut que les phrases se fondent dans le cours du roman, sans nuire à la fluidité, qu'elles s'enfouissent dans le texte, presque camouflées, de façon qu'elles brillent sans trop attirer l'attention."

Pour ce qui me concerne, je pense que le style d'un écrivain peut s'inspirer de mille sources et pourquoi pas de paysages ou de jardins. Les uns comme les autres ne combinent-ils pas des droites, des courbes, des verticales, des horizontales, mais aussi du mouvement sous l'effet des vents, et aussi des couleurs et des parfums par milliers. Il peut y avoir entre ces éléments simple juxtaposition, auquel cas n'apparait aucune émotion, mais le créateur, l'artiste, peut aussi faire en sorte que survienne et règne l'harmonie, auquel cas on pourra parler de style.

P.26 " Il y a toujours en jeu, je crois, dans l'écriture, ces deux notions apparemment inconciliables : l'urgence et la patience... D'ordinaire, l'urgence préside a l'écriture d'un livre et la patience n'est que son complément indispensable, qui permet de corriger ultérieurement les premières versions du manuscrit."

P. 43 " L'urgence est un état d'écriture qui ne s'obtient qu'au terme d'une infinie patience. Elle en est la récompense, le dénouement miraculeux. Tous les efforts que nous avons consentis au préalable pour le livre ne tendaient en réalité que vers cet instant unique où l'urgence va surgir, le moment où ça bascule, où ça vient tout seul, où le fil de la pelote se dévide sans fin."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire