ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



jeudi 4 août 2016

BEAUNE, COTE D'OR : LES HOSPICES - A VOIR ABSOLUMENT !

Etant bourguignon, j'ai du visiter pendant ma jeunesse une ou deux fois les Hospices de Beaune.

Et comme à chaque fois, ces lieux qui jouissent d'une renommée mondiale et qui se trouvent dans notre environnement immédiat, ou presque, on a l'impression de très bien les connaître. Ils nous sont familiers.
En réalité, on ne les connaît quasiment pas et à l'occasion d'une visite récente j'ai pu mesuré à quel point j'étais ignorant de l'histoire et de la configuration des fameux Hospices de Beaune.

Que m'a appris cette dernière visite ?
Au plan historique, les deux fondateurs Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon, et son épouse, Guigone de Salins, sont des personnages très importants et très fortunés. Rappelons que nous nous situons en pleine Guerre de Cent ans, lorsque le projet de construction de l'édifice voit le jour.
Ce qui m'a intéressé ce sont les raisons de cette création.
- l'intérêt du salut de l'âme de Nicolas Rolin et de son épouse, en premier
- l'état de pauvreté de la population dans le contexte de la guerre de Cent ans, en particulier dans la région beaunoise, ensuite
- et enfin, la nécessité de montrer que le duc se souciait de ses sujets indigents.

La création de l'hospice nécessite des fonds importants, mais ce sont surtout les coûts de fonctionnement qui s'avèrent très élevés.
C'est sur cet aspect qu'on peut prendre la juste mesure de la qualité de gestionnaire de Nicolas Rolin qui fait des pieds et des mains auprès des autorités de toutes sortes pour donner aux Hospices un maximum d'autonomie administrative et financière.
Cette autonomie financière est acquise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire