ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



dimanche 19 décembre 2010

LES PARTICULES ELEMENTAIRES



D'une manière générale, j'aime bien aller au fond des choses. La lecture du dernier roman de Houellebecq "La Carte et le Territoire" m'a surpris et intéressé, mais à l'évidence il n'a pas l'odeur de soufre qu'a pu avoir en son temps "Les Particules Elementaires". Alors pour éviter de mourir idiot ou pour le moins ignorant, j'ai décidé de lire ce roman qui a tant défrayé la chronique.
Je viens de le terminer et je trouve effectivemment que " La Carte..." est une oeuvre beaucoup plus mature que " Les Particules..."
Néanmoins, la démarche de l'écrivain est la même, décrire une société en décomposition, décrypter les symptômes d'une mort annoncée. Je trouve maintenant qu'il y a un parallèle évident entre la déchéance du corps physique, et cette conscience obsessionnelle qu'en ont les personnages de Houellebecq, et la déchéance de notre société qui ne repose que sur de l'artificiel du faux, du préfabriqué, du jetable et de l'exploitable. L'individualisme de plus en plus poussé est la principale caractéristique de l'espèce humaine aujourd'hui. Le corollaire de tout cela, la seule fin possible, c'est la recherche du plaisir et de la satisfaction de l'intérêt personnel. Les autres, qu'il s'agisse de ses parents, de ses propres enfants et à fortiori de compagnons de rencontre, on n'en ai rien à foutre. L'exploration de notre monde nous renvoie cette image de décomposition permanente et d'attirance vers la mort. La mort est presque souhaitée par ces pauvres humains qui n'en peuvent plus de tourner en rond à force de se regarder le sexe.
Voir sur le blog LIVREAPART, un commentaire plus détaillé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire