ACTUALITE







L'INTERET D'UN BLOG CONSISTE ESSENTIELLEMENT A ECHANGER DES IDEES, DES IMPRESSIONS ENTRE L'AUTEUR DU BLOG ET LES LECTEURS.


POUR FAIRE UN COMMENTAIRE :

- CLIQUEZ SUR COMMENTAIRES
- REMPLISSEZ LA RUBRIQUE EN TAPANT VOTE COMMENTAIRE
- SIGNEZ VOTRE COMMENTAIRE SI VOUS LE SOUHAITEZ
- DANS SELECTIONNEZ LE PROFIL, CLIQUEZ SUR ANONYME
- TAPEZ LES LETTRES INDIQUEES
- CLIQUEZ SUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET C'EST FAIT


- LORSQUE LE COMMENTAIRE SERA ACCEPTE PAR L'AUTEUR DU BLOG, IL SERA PUBLIE



jeudi 10 novembre 2011

BLUES : UNE SOIREE AVEC HARRISON KENNEDY AU BLUE NOT'S DE VERNEUIL SUR SEINE


Harrison, bluesman d'origine canadienne, qui s'accompagne d'une simple guitare, d'un banjo, d'un harmonica ou de cuillers possède le blues comme on dit. Il n'y a pas d'un côté le chant et de l'autre le bonhomme comme on peut le sentir dans certaines prestations de soit disant chanteurs de blues.
 Ici tout est fusion, sentiment, intériorité, authenticité.
C'est ce que j'ai aimé, même si les conditions d'écoute n'étaient pas idéales.
Par rapport à un public dont une partie n'était pas des connaisseurs Harrison Kennedy s'est imposé, sur certains thèmes "émouvants" comme "Je t'aime", le silence était absolu dans la salle. Il fallait le faire.
Encore une fois, avec ma femme et des amis, j'ai pu apprécié c'est extraodinaire magie de la musique qui nous met en prise directe sur des troeents d'émotions, au delà même des paroles qui restent mystérieuses. Le rythmz c'est comme les ba^ttements du coeur, c'est la vie qui passe et la mélodie lancinante du blues, c'est l'émotion, la tristesse mais aussi la chaleur hummaine. tant qu'on crie son blues à la face du monde c'est qu'on a de l'espoir.
Certains morceaux d'Harrison Kennedy m'ont replongé dans l'atmosphère des cérémonies vaudous : avec les incantation prolongées et répétées d'un côté et de l'autre les danses à la fois rythmées et lancinantes qui sont comme la réponse du groupe, sa façon de partager les onomatopées de celui qui ets en contact avec un autre monde, celui des morts, celui des esprits.
Bref hier au fin fond des Yvelines, à deux pas de la Seine, j'ai l'impression d'avoir fait une incursion du cpôté de la Luoisiane et du Bénin. C'était super !

CLIQUEZ CI DESSOUS :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire